Conférence Jacqueline LALOUETTE

Banderole creal lier la laicite au combat social 231x92Image1

CONFÉRENCE - DÉBAT

La lente laïcisation des hôpitaux français

 

SAMEDI 11 DÉCEMBRE 2021

  à 15h00

à l’auditorium de la médiathèque  Simone-de-Beauvoir

Pôle culturel Grammont 

42 rue  Henri II Plantagenêt

ROUEN 

Jacqueline Lalouette est historienne, professeure émérite en Histoire contemporaine à l’Université Charles de Gaulle-Lille 3, membre honoraire de l’Institut universitaire de France, spécialiste d’Histoire politique et religieuse.Image1 1

Dernière publication : 

Les statues de la discorde j lallouette 211x148 En savoir plus : Voir Combat laïque n°82 p.16

 

 

Diverses congrégations hospitalières s’occupaient traditionnellement des malades hospitalisés, avec la collaboration de laïcs (garçons et filles de salle). Dans les premières décennies de la IIIe République, lors du grand mouvement de laïcisation de la France, leur présence fut de moins en moins appréciée (ou tolérée) et l’on chercha à substituer aux infirmières religieuses des infirmières laïques. Le grand artisan de la laïcisation de cette profession fut le docteur Bourneville. Toutefois la laïcisation des hôpitaux ne se fit pas au niveau national, car elle dépendait des commissions administratives hospitalières et des conseils municipaux. Les premières laïcisations furent celles des hôpitaux parisiens, à partir de 1878. La province suivit plus tardivement, et en ordre dispersé ; dans divers établissements, des religieuses exercèrent jusque dans les années 1960.