Conférence Jean-Paul Delahaye

Banderole creal lier la laicite au combat social 231x92

CONFÉRENCE - DÉBAT

Ce que la pauvreté fait à l'école

Ce que l'école fait de la pauvreté

MERCREDI 14  DÉCEMBRE 2022

  à 17h00

Maison de l'Université

Place Émile Blondel

Campus de Mont-Saint Aignan

( TEOR ligne T1 direction Mont-Saint-Aignan, arrêt « Campus »)

Jean paul delahaye

avec Jean-Paul DELAHAYE

Inspecteur général honoraire de l'Éducation nationale

Ancien directeur général de l'enseignement scolaire (DGESCO) au ministère de l'Éducation nationale

auteur de : 

Exception consolante, un grain de pauvre dans la machine  (La librairie du labyrinthe Éd.(2021))

L'école n'est pas faite pour les pauvres. Pour une école républicaine et fraternelle (Le Bord de l'eau Éd. (2022)

 

Exception consolante j p delahaye 300x210 1

Lecole n est pas faite pour les pauvresdelahaye 300x211 1

Jean-Paul Delahaye Inspecteur général honoraire de l’Éducation nationale 
Ancien directeur général de l’enseignement scolaire

Ce que la pauvreté fait à l’école
Ce que l’école fait de la pauvreté

La conférence-débat sera l’occasion pour Jean-Paul Delahaye d’entrer dans le quotidien scolaire d’une jeunesse dont on parle très peu, d’une jeunesse invisible et pourtant nombreuse : les enfants des pauvres.

Jean-Paul Delahaye est lui-même un enfant de la pauvreté. Il doit aux efforts de sa mère qui a élevé seule ses cinq enfants d’avoir pu effectuer des études. Il a occupé des fonctions importantes au ministère de l’Éducation nationale, jusqu’à devenir en 2012 directeur général de l’enseignement scolaire, celui qu’on appelle le numéro 2 auprès du ministre. Il est donc une anomalie, une « exception consolante » comme on nommait sous la Troisième République les boursiers qui parvenaient à réussir dans une école faite pour les enfants de la bourgeoisie.
S’il a donné à son livre paru en août 2021 le titre Exception consolante, un grain de pauvres dans la machine (Éditions de la librairie du labyrinthe), c’est qu’il n’a jamais oublié l’enfant et l’adolescent pauvre qu’il a été dans son village du Ponthieu. Ce passé difficile explique son engagement constant dans la lutte contre les inégalités à l’école. Un engagement qu’il a poursuivi en publiant en février 2022 un nouveau livre L’école n’est pas faite pour les pauvres, pour une école républicaine et fraternelle (Éditions du Bord de l’Eau).

En prenant appui à la fois sur son expérience personnelle et sur son rapport remis au ministre en 2015 Grande pauvreté et réussite scolaire, le choix de la solidarité pour la réussite de tous, Jean-Paul Delahaye décrira ce que la pauvreté fait à l’école. Comment entrer sereinement dans les apprentissages quand on est mal logé, mal soigné, mal nourri, mal habillé… ?
Ce que l’école fait de la pauvreté peut se mesurer à partir de ce constat malheureusement bien connu : la France est un des pays de l’OCDE dans lequel le poids de l’origine sociale pèse le plus sur les destins scolaires. Mais, parce qu’il n’y a aucune fatalité aux inégalités, Jean-Paul Delahaye montrera comme il est possible de rendre notre école plus juste : par des actions sociales et de santé pour aider tous les élèves à entrer dans les apprentissages et par une autre organisation pédagogique d’une école davantage mobilisée pour la réussite de tous et pas seulement pour le tri et la sélection de quelques-uns.