Billet

du 09 novembre 2019 par Jean-Michel SAHUT.

Et si Tartuffe était sincère ?

« On ne sort de l’ambigüité qu’à son détriment.1 »

Les initiateurs de la marche de ce 10 novembre contre l’islamophobie et les personnalités ou organisations qui la parrainent donnent-ils le même sens à ce mot devenu incontournable depuis que des responsables politiques et les médias l’utilisent sans discernement.

Les organisations apportant leur soutien à cette manifestation se seraient-elles fait piéger par la mouvance islamiste antilaïque ?

On a du mal à faire la part des choses entre ceux qui retirent leur signature et manifestent, qui avouent avoir signé sans avoir lu, qui maintiennent leur signature mais ne défilent pas.

Valse hésitation au bal des faux culs où les héritiers de Jaurès qui s’y sont égarés ne mènent pas la danse. Ils en dilapident l’héritage en soutenant cette opération qui invente une fonction liberticide de la laïcité et dénature le combat antiraciste.

 

1Formule attribuée au cardinal de Retz