Billet

du 08 mars 2017 par Jean-Michel SAHUT.

Osons l'universalisme !

Vignette billet 120x80 b

Le poison de l’identité nationale a refait surface dans les années 80 avec l’émergence du Front national.
Cette régression politique se recentrant sur des critères relevant du droit du sang a gagné du terrain au-delà de l’extrême droite. Elle a permis insidieusement la banalisation d’un racisme dont les populations de tradition musulmane sont les cibles désignées.
Dès lors, on a vu des courants idéologiques qui ne s’étaient jamais souciés des luttes féministes vanter la laïcité et   l’émancipation des femmes comme des progrès civilisationnels occidentaux…  pour ne pas dire chrétiens.
Baliverne qui fait l’affaire d’autres identitaires qui, au nom de la défense des "dominés", y voient la preuve que la laïcité liée à l’exigence de l’égalité des sexes serait l’instrument d’un racisme fondé… sur l’appartenance religieuse.
Rejetant l’universalisme libérateur, le féminisme identitaire né du relativisme culturel serait-il à l’ordre du jour ?