Billet

du 04 octobre 2019 par Jean-Michel SAHUT.

Mode de vie

Un commissaire à la « protection de notre mode de vie européen ». Fichtre, mais quel mode de vie ?

L’Union européenne, affairée à établir un espace conforme au capitalisme mondialisé avare de protections sociales, se trouve fort dépourvue quand elle doit faire face à la vague dite "populiste". Pense-t-elle l’enrayer en donnant des gages identitaires ?

Entre l’urgence d’une politique migratoire humaniste et la connivence avec les courants nationalistes affectant les états membres jusqu’à parfois accéder au pouvoir, la nouvelle présidente de la Commission européenne a choisi. Elle propose pour la vice-présidence chargée du dossier des migrations un intitulé brandi comme un bouclier et sonnant joliment aux oreilles de ceux qui rêvent d’entendre le fracas du choc des civilisations et carillonner l’exclusivité de racines chrétiennes pour l’Europe.

De mauvais augure pour qui aspire à des institutions européennes libérées de pressions cléricales.