Billet

du 03 septembre 2020 par Jean-Michel SAHUT.

Les idées à la dérive

« Liberté d’expression » ! Au nom de ce bel engagement voilà que se dressent des piloris, que l’anathème agite les pensées, que la mise en cause du religieux redevient blasphème, que l’excommunication tranche les légitimes débats.

Rejetant l’universalisme, tout cet arsenal moyenâgeux reprend du service au nom d’un essentialisme mortifère paradoxalement louangé par des courants de pensée qui avaient pourtant habitué l’Histoire à être à l’avant-garde de l’émancipation humaine. Illustrant la formule prêtée à Platon, « La perversion de la cité commence par la fraude des mots », la dialectique universitaire se parfume d’une casuistique qui falsifie le vocabulaire pour réhabiliter des concepts bannis comme celui de « race », la rhétorique de l’inversion fait de la laïcité une arme d’extrême droite et l’opprobre est jeté sur ceux et celles qui s’obstinent à la défendre.

Les assassins de Charlie auraient-ils gagné la bataille des idées ?