Billet

du 09 septembre 2021 par Francis VANHÉE.

Laïcité : Blanquer affiche la confusion

La laïcité souffre de ne pas être suffisamment expliquée, d’être adjectivée ou dévoyée par ses ennemis. La campagne publique d’affichage promue par le Ministère de l’éducation nationale y ajoute la confusion là où la clarté est requise.
Tant pis si nombre d’affiches n’ont pas à voir avec la laïcité. Compliquant le travail des enseignants, elle ne s’adresse pas aux élèves mais se sert de leurs prénoms, de leur couleur de peau dans une opération de communication les assignant à une identité, une croyance. La confusion est à son comble quand sont mélangées phénotype, religion, origine géographique supposées. Le soupçon ainsi distillé est à rebours de l’exigence égalitaire, unificatrice et émancipatrice portée par la laïcité.
Rien n’est montré sur la liberté de conscience, la neutralité de l’État, la séparation du politique et du religieux, le financement des écoles privées qui séparent la jeunesse dès la maternelle. Et pourtant, c’est ça la laïcité !