Billet

du 14 février 2021 par Jean-Michel SAHUT.

Et le séparatisme social !

Laïcité et présidentielle

Livrer la laïcité en pâture à des controverses qui ne concourent guère à sa pleine reconnaissance mais participent plutôt à son délitement est une des conséquences de l’activisme des islamistes. Ce qui ne doit pas leur déplaire !

Les responsables politiques en ont fait un cheval de bataille. Il y a ceux qui assortissent leur jugement de considérations liées à des traditions locales, ceux qui donnent le change en adaptant les définitions, ceux dont la radicalité fluctue selon l’estrade depuis laquelle ils s’expriment…

Soyons-en certains, la laïcité sera à l’ordre du jour de la campagne présidentielle. Pas forcément au service de la République sociale. Mais plutôt à celui d’accommodements clientélistes pour certains, d’ajustements nationalistes pour d’autres.

Militons pour que les laïques se gardent des sirènes de ceux qui lorgnent vers une laïcité "concordataire" ou ceux qui, déjà, affublent Jaurès de la redingote de Déroulède.